Les mouettes
Titre 1
Titre 2

Photo : Marie-Pier Cloutier

Titre 3

Photo : Marie-Pier Cloutier

Titre 4

Photo : Marie-Pier Cloutier

Titre 5

Photo : Marie-Pier Cloutier

Titre 6

Photo : Marie-Pier Cloutier

Titre 7
Les mouettes
Titre 1
Titre 2
Titre 3
Titre 4
Titre 5
Titre 6
Titre 7
fade|left|500|8000|0|1|0|1|bg|0|10|0|10
Création d'un réseau de panneaux d'interprétation sur les espèces en péril de l'estuaire maritime du Saint-Laurent et de leurs habitats (2002-2005)

Justification du projet

L'estuaire du Saint-Laurent abrite de nombreuses espèces à statut précaire. Leur situation s’explique par la perturbation de leur habitat, leur exploitation abusive ou leur contamination par la présence de polluants aquatiques. Cet estuaire, incluant les côtes qui le bordent, constitue l'un des foyers majeurs d'activités humaines en milieu maritime canadien et ces activités ont des impacts non négligeables sur la pérennité des espèces qui l’habitent. Tout comme les activités industrielles et commerciales, le tourisme constitue un secteur d’activité qui comporte sa part d’impacts nuisibles sur les espèces en péril. C'est en effet durant le retour des mammifères marins dans l’estuaire, en été, que l’affluence touristique nord-côtière atteint ses sommets.

 

Objectifs

  • Sensibiliser les divers usagers (résidents, visiteurs, pêcheurs) sur les lieux de vie des espèces en péril afin d'amoindrir l'impact de l'augmentation de la fréquentation des sites du littoral à haute valeur écologique.
  • Inciter les usagers de l’estuaire à adopter une meilleure éthique au niveau de l’environnement marin.

 

Description du projet

Afin de répondre à la pression de plus en plus importante du tourisme sur le milieu marin, il s’avérait indispensable de sensibiliser les visiteurs à la fragilité et la précarité de cet environnement. Le projet a donc consisté en un réseau de panneaux d’interprétation situé le long du littoral, sur des terrains de municipalités et de parcs, ainsi que sur des terrains privés. Le territoire visé par le projet couvrait l'estuaire maritime sur la Côte-Nord, de Tadoussac à Pointe-des-Monts et, sur la rive sud, une partie du moyen estuaire de Cap-Saint-Ignace à Rimouski, dans l'estuaire maritime.

 

Résultats

Les panneaux d'interprétation sont implantés chez les gestionnaires de terrains suivants :

  • Le Gîte du Phare de Pointe-des-Monts
  • La municipalité de Godbout
  • Les Amis du Boisé de la Pointe St-Gilles (Baie-Comeau)
  • Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes
  • La municipalité de Longue-Rive
  • La municipalité Les Escoumins
  • Le Parc national du Saguenay
  • La municipalité de Cap-Saint-Ignace
  • La municipalité de Saint-Antoine-de-l'Îsle-aux-Grues
  • La municipalité de l'Île Verte
  • Le Service canadien de la faune (Marais de Gros Cacouna)
  • Le Parc national du Bic
Actualités
Formation changements climatiques offerte gratuitement!
Vendredi le 19 mai 2017 -   Lors de notre AGA du 6 juin prochain, le Comité ZIP offira une formation sur les changements climatiques. pour en savoir plus ... communique_formation_zip_6_juin_2017
Évènement à venir
Formation Gratuite!!!
Lundi le 22 mai 2017 - Le comité offre aux tous les citoyens une formation sur les changements climatiques. Vous voulez en savoir plus.... description_formation_zip_6_juin_2017